Joseph Gobbé a créé la moto volante Charly-Fly à Saint-Denis-de-Gastines, près de Gorron

Joseph Gobbé a créé la moto volante Charly-Fly à Saint-Denis-de-Gastines, près de Gorron

Joseph Gobbé, de Saint-Denis-de-Gastines, dans le Nord-Mayenne, a créé une moto... volante. En effet, associant un paramoteur et une moto, il a réussi à faire un véhicule capable d'évoluer dans l'air, et sur le sol. Comment a-t-il fait ? Rencontre.

Charly-Fly en vol, avec Joseph Gobbé. (©Joseph Gobbé)

St-Denis-de-Gastines. Les voitures roulent au sol, les avions volent dans les airs, les bateaux voguent. Quant aux sous-marins, ils vont… sous l’eau. À chaque fois, un véhicule est créé pour un type de déplacement. Sauf que Joseph Gobbé, dyonisien, lui, a réussi un véhicule roulant et volant en même temps. Il l’a nommé Charly-Fly.

Voler et inventer

« J’ai plusieurs passions dans la vie, selon les époques, la chasse à l’arc, le rallye, l’équitation, entre autres ». Mais en ce qui concerne ce qui nous amène, deux passions sont plus directement influentes : « le vol, et le fait d’inventer en mécanique, mettant à profit ma formation de mécanicien de précision ».

Un buggy

Tout commence en 2016. « J’avais entendu parler d’un buggy qui, modifié, pouvait voler. J’ai donc voulu faire de même ». Cependant, lorsque Joseph Gobbé voit le prix, plus de 120 000 €, il estime que ce projet, de coût trop élevé, n’est pas pour lui. Il se tourne alors vers la modification d’une moto.

Charly-Fly au sol (©Publicateur)

La technique pour doter à ce véhicule terrestre une fonction aérienne, consiste à fixer un paramoteur et une voile à l’arrière du véhicule. Entre l’idée et la réalisation, de nombreuses étapes étaient à franchir. « Il fallait non seulement respecter la réglementation des véhicules terrestres, mais aussi celle des Ultralégers Motorisés (objet volant de moins de 450 kg). Tout créateur d’ULM est responsable de ce qu’il construit ».

Quelle moto choisir ? Et quel bloc paramoteur ? Joseph pense à plusieurs motos, mais, finalement, la meilleure solution est trouvée avec une moto de 125 cm3 de marque Charly (d’où le nom qui, accolé à fly, donne Charly-Fly ; fly signifiant vol en anglais) qui sert comme véhicule d’appoint pour les camping-caristes. « Elle était légère, sa conformation se prêtait bien à la fois à la fixation d’un bloc paramoteur et au confort de l’utilisateur ». Pour le bloc paramoteur, il s’oriente également vers un système léger. Sur le plan technique, la solution consistait à « ne pas modifier du tout le véhicule terrestre ».

Des roulettes sur les côtés

Au décollage, la moto devait rester stable et verticale. Aussi, Joseph Gobbé crée donc un système de roulettes sur les côtés. « J’ai passé beaucoup de temps à concevoir cette partie. Placer les roulettes devant était une erreur, je l’ai compris après de nombreux essais ». Quant à l’hélice, au système de rangement de la voile, au moteur de l’ULM, « j’ai longtemps cherché pour pouvoir ranger cela et créer une fixation qui s’enlève et se remet facilement, le tout en respectant le poids de charge ». Les roulettes devaient de plus être repliables et dépliables. Un véritable défi.

« Tout n’était que compromis. À modifier telle chose positivement, on impactait telle autre négativement. Ceci dit, à force de tâtonnement, j’ai fini par trouver ».

La liberté sans égale

De modifications spéciales en modifications spéciales, dans son atelier de La Rabine, Joseph Gobbé donne peu à peu forme à son invention rêvée. « Entre la forme volante et la forme roulante, il s’écoule 15 à 20 minutes de préparation. Mais l’engin permet véritablement à une personne de rouler ou de voler selon ses envies ». Attention toutefois : aucun décollage n’est possible depuis la route. « La moto doit aller à une base ULM ».

Les canards

Les utilisateurs ont alors la joie de pouvoir parcourir le ciel à partir de 150 mètres comme le prévoit la réglementation, en étant venus cheveux au vent, sur une moto. Un sentiment de liberté sans égal. « J’ai fait ça pour partager. J’invite ceux qui veulent s’inspirer de Charly-Fly pour en faire une à eux à me contacter ».

Charly-Fly en vol, avec Joseph Gobbé. (©Publicateur)

Ainsi Joseph Gobbé est parvenu à créer l’un de ces rares véhicules humains capables de deux déplacements, en même temps, c’est-à-dire terrestre et aérien. Son invention peut sonner aux yeux d’autres inventeurs comme un objectif à atteindre, qui pourront essayer d’en faire autant. Où même le dépasser. À quand en effet un véhicule qui roule, qui vole, qui se déplace sur l’eau et qui plonge sous l’eau ? La nature, de par ses fameux oiseaux plongeurs, avec notamment les canards, semble pour le moment garder farouchement son secret.

Guillaume JEANNE

En vidéo :

 

 

Joseph Gobbé peut partager ses secrets sur Charly-Fly, au 06.75.45.73.03.

 
×